Je rêve d’une voiture qui roule au vent…

Le salon de l’auto ferme ses portes, le belge ouvre son porte-feuille pour acheter ces nouvelles voitures rutilantes que l’on soumet à son envie (rassurez-vous, braves gens, les conditions salon continuent généralement pendant tout février). Passons sur le fait  qu’acheter une voiture neuve est en soi peu écologique (la production d’une voiture neuve consomme des tonnes de CO2, l’équivalent de 25.000 km), et économique (une voiture neuve perd la moitié de sa valeur en 3 ans). Mais il faut bien que l’économie et les usines tournent, donc nos gouvernements nous offrent toutes sortes de primes pour acheter du neuf…

Bien sûr, l’argument massue tourne autour de l’écologie : on parle de moins en moins en termes de consommation, mais en termes d’émission de CO2 par kilomètre (alors que les deux sont mathématiquement liés). Et par la magie d’être passée de 140gr à 109gr, une voiture devient subitement « verte », et parée de toutes les vertus ! C’est évidemment une erreur, et une profonde hypocrisie.

Déjà, « l’homme de la rue » réalise à peine que ces taux de CO2 sont par kilomètre, et non par centaine de kilomètres (habitué qu’il est à mesurer la consommation en « litres aux cent »). Donc oui, monsieur, madame, c’est bel et bien un bon paquet de 10 kilos de pollution que votre voiture laisse derrière elle pour cent kilomètres, et non quelques grammes… Evidemment, comme on n’est plus à l’époque des chevaux, mais des chevaux « vapeur », cette pollution est bien moins visible, puisqu’elle part en fumées dans l’atmosphère…

L’avenir est à l’électrique…si on peut garantir que l’électricité est bien « verte » (sans quoi, brûler des énergies fossiles pour produire de l’électricité serait une aberration écologique et thermodynamique). Renault mise intensément sur ce créneau, en annonçant toute sa gamme “ZE” (Zéro Emission). Les autres constructeurs suivent dans la roue ce futur marché porteur. De nouvelles infrastructures vont devoir se mettre en place, pour alimenter ces véhicules, comme ThePlugInCompany. ou Schneider Electric. Les coûts doivent encore baisser, bien entendu, et les mentalités doivent évoluer. Mais l’avenir prochain verra les voitures électriques débarquer sur nos routes.

Ca me permettra peut-être de réaliser le rêve d’une prochaine voiture qui ne roulerait que avec l’énergie du vent…

Advertisements

About Roald Sieberath

Passionate IT/web entrepreneur (Computer engineer, MBA) and startup coach. Interests: startups, innovation, social intelligence, media, (e)learning, eHealth, wisdom, art, life.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.